Automobile : tout savoir sur le montant du bonus-malus écologique

AutoAutomobile : tout savoir sur le montant du bonus-malus écologique

Le bonus-malus écologique est un dispositif français destiné à encourager l’achat de véhicules moins polluants et à pénaliser ceux qui le sont davantage. Ce système complexe, qui a fait l’objet de nombreuses modifications depuis sa mise en place, impacte fortement les décisions d’achat des consommateurs. Découvrez donc tout ce qu’il faut savoir sur le fonctionnement, le calcul et les récentes évolutions du bonus-malus écologique, ainsi que son influence sur le marché automobile.

Le fonctionnement et les objectifs du bonus-malus écologique

Le bonus-malus écologique a été instauré en 2008 dans le cadre de la loi Grenelle de l’environnement. Ce dispositif vise principalement à réduire les émissions de CO2 des véhicules particuliers. Le principe est simple : récompenser l’achat d’automobiles à faibles émissions par une prime (bonus) et taxer les voitures plus polluantes par une pénalité financière (malus). Son objectif principal est de modifier les comportements d’achat en faveur de véhicules plus respectueux de l’environnement. En incitant financièrement les consommateurs à se tourner vers des engins moins polluants, le gouvernement espère réduire les émissions de gaz à effet de serre et ainsi contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Le système repose sur un barème évolutif, ajusté régulièrement en fonction des avancées technologiques et des objectifs environnementaux. Le bonus-malus écologique est donc conçu pour inciter les consommateurs à choisir des véhicules plus respectueux de la planète et pour encourager les constructeurs à développer des technologies plus propres. En récompensant les voitures à faibles émissions et en pénalisant celles qui polluent davantage, ce système cherche à orienter le marché automobile vers des solutions plus durables et respectueuses de l’environnement.

bonus malus écologique

Calcul du bonus écologique : critères et montants pour les véhicules neufs

Le calcul du bonus écologique repose principalement sur les émissions de CO2 du véhicule. En 2024, par exemple, les voitures émettant moins de 20 g/km de CO2 bénéficient d’un bonus de 6 000 euros. Cette prime est réservée aux engins électriques et hydrogènes, qui présentent les plus faibles niveaux d’émissions. Pour les automobiles hybrides rechargeables, dont les émissions se situent entre 21 et 50 g/km de CO2, le bonus est de 2 000 euros. Ces montants sont régulièrement révisés pour suivre l’évolution du marché et des technologies.

A lire également :  J'ai mis du sp95 e10 au lieu du sp95 : que faire

Ce bonus s’applique aussi aux véhicules d’occasion sous certaines conditions. Ils doivent avoir moins de deux ans et présenter des émissions de CO2 conformes aux seuils définis par la réglementation en vigueur. Le bonus écologique inclut par ailleurs certaines catégories d’automobiles spécialisées, comme les véhicules électriques utilitaires, qui bénéficient d’incitations spécifiques pour encourager l’adoption de technologies propres dans le secteur professionnel.

Ces mesures visent à favoriser une transition plus large vers des transports à faibles émissions, en touchant à la fois les particuliers et les entreprises. Le montant du bonus est versé soit directement au consommateur, soit sous forme de remise sur le prix d’achat de la voiture. Il peut également être combiné avec d’autres aides locales ou régionales, ce qui permet de considérablement réduire le coût final pour l’acheteur. Cela rend les véhicules écologiques plus accessibles et plus compétitifs par rapport aux voitures traditionnelles.

Tout comprendre des seuils d’émissions et des pénalités associées au malus écologique

Le malus écologique est lui aussi calculé sur la base des émissions de CO2 des véhicules neufs. En 2024, le seuil de déclenchement du malus est fixé à 123 g/km de CO2. Plus les émissions sont élevées, plus le malus est important. Pour un véhicule émettant entre 123 et 133 g/km de CO2, par exemple, le malus s’élève à 50 euros. Ce montant augmente ensuite progressivement avec les émissions.

Ce système vise à décourager l’achat de voitures polluantes en augmentant leur coût total. Les pénalités peuvent ainsi fortement impacter le prix final de l’automobile, poussant les consommateurs à reconsidérer leurs choix. Des exonérations existent toutefois pour certains véhicules, notamment ceux aménagés pour les personnes en situation de handicap. Ces exceptions visent à ne pas pénaliser les publics spécifiques ayant des besoins particuliers en matière de transport.

A lire également :  Comment démarrer une voiture hybride en panne de batterie ?

Le malus est donc conçu pour être dissuasif et pour inciter les consommateurs à opter pour des véhicules moins polluants. Les seuils d’émissions sont régulièrement ajustés pour refléter les objectifs climatiques et les avancées technologiques. Le seuil de déclenchement du malus a été abaissé à plusieurs reprises au fil des ans et les montants des pénalités ont été augmentés pour accroître leur effet dissuasif. Enfin, les véhicules d’occasion peuvent également être soumis à un malus si leurs émissions de CO2 dépassent les seuils définis. Les règles d’application varient néanmoins, c’est pourquoi vous devez bien vous renseigner avant l’achat.

Les évolutions récentes et les ajustements du système de bonus-malus écologique

Le système de bonus-malus écologique a évolué au fil des années pour s’adapter aux progrès technologiques et aux objectifs environnementaux renforcés. Des ajustements réguliers sont effectués pour refléter les avancées dans le domaine de la réduction des émissions de CO2 et pour encourager l’innovation dans le secteur automobile. Depuis janvier 2024, de nouvelles modifications ont été introduites pour durcir les conditions d’attribution du bonus et augmenter les montants du malus.

Ces changements visent à accélérer la transition vers des véhicules zéro émission. Le bonus pour les véhicules électriques a ainsi été réduit, passant de 7 000 à 6 000 euros, afin de réduire la dépendance aux subventions publiques tout en maintenant une incitation suffisante pour les consommateurs. D’autres modifications incluent l’introduction de nouvelles catégories de véhicules éligibles au bonus et l’ajustement des seuils d’émissions pour le malus. Ces mesures permettent de mieux aligner le système sur les objectifs climatiques nationaux et internationaux.

montant bonus automobile

L’impact du bonus-malus sur le choix des consommateurs et le marché automobile

Le bonus-malus écologique a un impact significatif sur le comportement des consommateurs et sur le marché automobile en général. Les incitations financières offertes par le bonus rendent les véhicules moins polluants plus attractifs, réduisant ainsi leur coût d’acquisition et augmentant leur compétitivité par rapport aux véhicules à essence ou diesel. Cette influence se reflète dans les chiffres de vente. Les véhicules électriques et hybrides rechargeables connaissent une croissance rapide, soutenue par les primes environnementales et les préoccupations croissantes des consommateurs en matière d’écologie.

A lire également :  Financement d'une voiture : tout savoir sur le crédit auto

Le malus, quant à lui, décourage l’achat de voitures à fortes émissions et incite les fabricants à investir dans des technologies plus propres. En conséquence, les constructeurs automobiles adaptent leurs stratégies en lançant davantage de modèles électrifiés et en améliorant l’efficacité énergétique de leurs véhicules. Les tendances du marché montrent une augmentation de l’offre de voitures électriques et hybrides qui répondent à la demande croissante pour des options de transport durable.

L’impact du bonus-malus va au-delà des simples chiffres de vente. Il contribue à un changement de mentalité, où la performance environnementale devient un critère de choix aussi important que le prix, la performance ou le design. Les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés à l’impact écologique de leurs achats et sont encouragés à adopter des comportements de consommation plus responsables.

Le bonus-malus écologique influence par ailleurs le développement de nouvelles technologies. Les constructeurs automobiles sont incités à investir dans la recherche et le développement de solutions innovantes pour réduire les émissions de CO2 et améliorer l’efficacité énergétique de leurs véhicules. Cela stimule l’innovation et la compétitivité de l’industrie automobile française et européenne. Le marché de l’occasion est également affecté par le bonus-malus écologique. Les voitures à faibles émissions bénéficient d’une meilleure cote sur le marché secondaire, ce qui renforce leur attractivité pour les acheteurs potentiels. Cela crée un cercle vertueux, où les automobiles écologiques conservent mieux leur valeur et attirent davantage de consommateurs.

Enfin, le bonus-malus a un impact sur les politiques urbaines et les infrastructures. Les villes adoptent de plus en plus des mesures pour favoriser l’utilisation des véhicules électriques et hybrides, comme l’installation de bornes de recharge et la création de zones à faibles émissions. Ces initiatives contribuent à rendre les centres-villes plus propres et à améliorer la qualité de vie des habitants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Plus d'articles

Guide d’achat : trouvez la meilleure Peugeot 2008 d’occasion

Acheter une voiture d'occasion peut sembler complexe, surtout lorsque l'on désire un modèle aussi recherché que la Peugeot...

Pourquoi choisir un coussin lombaire pour votre siège de voiture ?

La qualité de conduite influence directement le bien-être et la performance de chaque conducteur. De longues heures passées...

Les changements récents dans le code de la route : quels impacts pour les conducteurs ?

Les récentes modifications du code de la route apportent leur lot de nouveautés et influencent la vie quotidienne...

Comment l’utilisation correcte des rétroviseurs augmente l’efficacité des manœuvres dans la circulation urbaine

environnement et prendre des décisions rapides. Au milieu du trafic et du chaos des rues de la ville,...